François Giroux (Advents) et Stéphane Gelas (MTKSA) 27 mars 2019

Les missions de l’entrepôt ne cessent d’évoluer pour répondre aux besoins de plus en plus exigeants, précis et urgents de la Supply Chain. Les achats sont de moins en moins anticipés et la logistique doit faire preuve de plus de réactivité et de flexibilité.

Pourquoi l’INDUSTRIE 4.0 ou par extension l’ENTREPOT 4.0. ?

Juste un peu d’histoire, c’est une aventure qui a débuté avec la première révolution industrielle et qui n’a cessé d’évoluer au gré des évolutions sociétales, économiques et technologiques. La visualisation graphique ci-dessous illustre les grandes étapes de ce chemin :

Visuel en facilitation graphique, par notre Advenger Bouchra Moutayakine

Les technologies permettent maintenant d’envisager la mécanisation et l’automatisation totale des flux et des opérations.

Nous connaissions déjà les logiciels qui permettent de piloter les activités :

  • La gestion des stocks,
  • La préparation des commandes, …
  • L’ordonnancement des opérations,
  • La maintenance,
  • Le contrôle qualité,
  • Le contrôle et la commande des machines.

A présent des solutions connectent ces logiciels entre eux (IoT, Gateaway, 5G, …). Ceci accélère les remontées d’informations du terrain, les prises de décisions, l’envoi et le traitement des consignes.

Les capacités de traitement des données permettent d’adapter les stratégies et les processus, d’anticiper la maintenance des équipements (machines, robots, PDA, … ), d’optimiser le stockage et de faciliter les échanges avec les fournisseurs et les clients.

Le développement des « cobots » supprime la barrière physique avec les robots pour les intégrer plus facilement, directement au contact des personnes.

Visuel en facilitation graphique, par notre Advenger Djaouad Srati

Nous sommes maintenant confrontés à la tentation du tout automatisé et de la mécanisation totale. A ceci près que pour répondre aux enjeux de flexibilité de nos logistiques, c’est bien l’humain qui conserve la meilleure capacité d’adaptation et de souplesse.

Nous préférons concevoir des solutions techniques autour de l’humain pour lui offrir un environnement adapté avec l’objectif d’obtenir un niveau de productivité stable et durable. Rappel à ne pas négliger : « On peut installer les meilleurs outils dans un environnement de travail quel qu’il soit, si l’humain n’est pas au centre du projet, le projet est voué à l’échec ».

Quelles sont les problématiques rencontrées lorsque vous voulez construire ou développer votre entrepôt ?

Vous devez anticiper ce que l’entreprise produira sur un horizon à moyen et long terme pour déterminer la stratégie de stockage et choisir les solutions de manutention adaptées.

Il faut identifier :

  • Les flux, ceux en provenance des unités de production, des fournisseurs
  • Les produits stockés et ceux qui transitent sur le quai
  • Les opérations de rangement, de picking, de packaging
  • L’organisation et la fréquence de rotation des véhicules devant les quais

Le niveau de confiance dans vos prévisions d’activité vous aidera à définir la configuration de l’entrepôt et à savoir si vous devrez l’adapter à de potentielles évolutions de votre business.

Recommandations – Conclusion

Anticipez autant que possible les évolutions de votre activité et prévoyez de la marge en termes de capacité pour votre entrepôt.

Le niveau de mécanisation et d’automatisation tiendra compte de votre capacité à maîtriser le pilotage et la maintenance de ces technologies. Soyez vigilant à la relation entre l’humain et les machines. Pensez chaque poste de travail en cherchant le meilleur compromis entre ergonomie et efficacité.

Visuel en facilitation graphique, par notre Advenger Jules Marie

Les technologies permettent d’obtenir des retours sur investissement forts grâce à une meilleure productivité et impliquent l’emploi d’une main d’œuvre plus qualifiée.

Il est important d’anticiper la place de l’humain dans ce nouvel environnement et de prévoir en conséquence un accompagnement au changement à ne pas sous-estimer comme trop d’entreprises le font. Ce processus se décompose avec les piliers ci-dessous :

  • Formation
  • Organisation
  • Communication

Voici un bref descriptif de ce qui nous semble nécessaire d’appréhender avant un projet de construction ou d’évolution d’entrepôt dans le contexte actuel. Nous rentrerons dans le détail des flux logistiques ci-dessous lors d’articles à venir :

  • Réception / relation fournisseur / process qualité
  • Mise en stock / transfert vers la production, puis sortir de production, puis remise en stock / inventaire
  • Préparation de commande et expédition