19 juin 2015

Le modèle standard et monolithique de Progiciel de Gestion Intégrée (ou ERP), s’il est attrayant de prime abord, s’avère très souvent limitant voire même inadapté.

En témoignent les nombreuses multinationales qui se sont essayées avec insuccès au « Core Model Group » ou bien encore les déboires des PME qui ont déployé des ERP sur toutes les fonctions et tous les sites de l’entreprise.

Aujourd’hui on en revient et on remet en cause les croyances de type : « L’ERP c’est la solution universelle qui permet de tout traiter et tout optimiser dans l’entreprise… C’est le logiciel qui sait tout faire ».

On se rend compte qu’on en est loin… et à ce sujet les constats sont légion :

  • Certaines fonctions ou certains métiers de par leur technicité et leur polymorphisme ne peuvent être correctement adressés par les ERP standards par nature « généralistes ».
    Alternative à explorer : choisir des solutions spécialisées sur le marché (MES, WMS, TMS, PPM, PLM…).
  • Les grands groupes internationaux avec des organisations, des processus et des métiers différents peinent à déployer sur des fonctions autres que la finance et les achats un unique Core Model basé sur un unique ERP
    Alternative à explorer : avoir une approche multi (souvent une approche DUAL suffit) ERP intégrant la taille, les métiers et les différences de chacune des entités.
  • Face à la centralisation et à l’intégration de l’information apportées par les ERP, nombreux sont ceux qui rencontrent des difficultés à accompagner les changements organisationnels et de périmètre (croissance externe, vente, ouverture d’un nouveau site…)
    Alternative à explorer : oser une stratégie multi-instances (surtout si les synergies inter-sociétés sont faibles) et raisonnée
  • Les entreprises cherchent à la fois souplesse et ubiquité d’accès à l’information ; avec un ERP « classique » c’est pourtant une véritable gageure d’allier mobilité et sécurité
    Alternative à explorer : mettre en place des solutions communicantes connexes qui sont plus souples et qui donnent accès à l’information depuis tout type de devices (consultez notre blog ERP & Mobilité)
  • Enfin, comme en témoigne la recrudescence des audits licences diligentés par les éditeurs et des contentieux qui en résultent, les sociétés qui ont déployé des ERP sont souvent « bridées» par des contrats de licences trop contraignants, peu compréhensibles et dont les modèles tarifaires n’intègrent pas l’évolution  des entreprises
    Alternative à explorer : avoir une approche mixte SAAS / On Premises en cherchant le bon équilibre (l’approche Full SAAS a été largement testée par les entreprises Américaines qui en reviennent)

Vous l’avez compris l’ERP monolithique et omnipotent n’est pas toujours la panacée. Avant de se lancer il convient d’en avoir conscience et d’envisager une approche « hybride » basée sur un mixte des ingrédients suivants :

  • Une architecture multi-instances raisonnée
  • Une architecture orientée Services (Architecture As A Service)
  • De déploiement de solutions de mobilité
  • Une approche mixant le SAAS et le On-Premises

A ce sujet… Profitez des nombreux retours d’expérience en la matière de notre pôle d’expertise ERP !